Dialyse péritonéale

Le péritoine est une fine membrane qui tapisse la paroi profonde de l’abdomen et délimite un espace dans l’abdomen, soit la «cavité péritonéale». Cette membrane, appelée «membrane péritonéale» peut être utilisée comme un filtre pour nettoyer le sang et éliminer l’excès de liquide dans l’organisme. L’accès au péritoine pour effectuer un traitement nécessite l’utilisation d’un cathéter, qui est un tube mou et souple de la taille d’une paille. Le cathéter est inséré dans la partie inférieure de l’abdomen au cours d’une intervention chirurgicale mineure. En règle générale, il est prêt à être utilisé environ deux semaines après l’intervention. Le cathéter demeure en place tout le temps qu’un patient est en dialyse péritonéale

Durant la dialyse péritonéale (DP), le péritoine est rempli d’une solution de DP, qui reste dans l’organisme pendant une période prescrite. Cette période est appelée «stase». À la fin de la stase, la solution usée, qui contient l’excès de liquide et les impuretés, est retirée du sang, drainée et remplacée par une solution de DP fraîche. Le processus, appelé «échange», est répété plusieurs fois sur une période de 24 heures.

La dialyse péritonéale peut être effectuée selon deux modalités de traitement qui sont généralement faites à domicile. Le choix entre ces options dépend des préférences ou des aversions personnelles, du style de vie adopté par le patient et de son état de santé. La dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA) est un mode de traitement manuel habituellement exécuté durant la journée. La dialyse péritonéale automatisée (DPA) s’effectue essentiellement durant la nuit au moyen d’un appareil appelé «cycleur».

DPAC
(Dialyse péritonéale ambulatoire continu)

TC27 0030r w   rev
 

DPA
(Dialyse péritonéale automatisée)

APD Mann klein