Plus de 20 ans sur l’hémodialyse à domicile!

La formation pour l’hémodialyse à domicile nocturne m’a enseigné tout ce que j’avais
besoin de savoir pour lancer et arrêter la dialyse sans danger chaque nuit. J’ai appris
comment régler avec succès les alarmes et comment gérer d’autres situations si elles
se présentaient.

Je fais une hémodialyse à domicile nocturne quand je dors en utilisant le cathéter
veineux central d’origine inséré en février 1994 avant de commencer la thérapie et,
depuis, j’ai réalisé plus de 3 700 traitements. Je n’ai eu aucune infection ni aucun caillot
lié au cathéter.

Il me faut environ une heure pour régler ma machine d’hémodialyse Fresenius et moins
de 30 minutes pour la nettoyer. Je dialyse huit heures chaque nuit, sept nuits par
semaine et environ 130 litres de sang sont traités chaque nuit. Bien que ce ne soit pas
une tâche simple, les nombreux bienfaits de l’hémodialyse nocturne compensent
largement tout le travail que comporte la gestion de ma thérapie.
Parce que je suis soumis à beaucoup de dialyses, je suis habituellement en très bonne
santé. Mon bilan sanguin et mes niveaux de liquides sont stables et je prends
actuellement très peu de médicaments. Je mange normalement et mon niveau
d’énergie s’est amélioré considérablement. Je travaille à temps plein et je suis encore
capable d’effectuer de nombreuses tâches à la maison. Je pratique maintenant de
nombreuses activités de plein air auxquelles je ne pouvais même pas songer avant
l’hémodialyse nocturne.

Ma vie sur l’hémodialyse à domicile nocturne est tellement merveilleuse que j’ai choisi
de ne pas recevoir une autre greffe de rein. »